Aller au contenu principal Aide Panneau de contrôle

CNDH-Togo.org

Login   A+   A-

Nouvelles «  

PRESTATION DE SERMENT :

La Commission Nationale des Droits de l’Homme (CNDH) désormais au grand complet avec l’entrée de trois nouveaux membres.

La salle de conseil du Palais de Congrès de Lomé a servi de cadre ce matin à la prestation de serment de trois nouveaux membres de la Commission Nationale des Droits de l’Homme (CNDH). C’était devant le bureau de l’Assemblée Nationale, présidé par la 2e Vice Présidente, Madame OURO-DJOBO Nassara, épouse BANG’NA.

« Je jure de bien et fidèlement remplir ma mission telle que prévue par la Constitution et la loi, de l’exercer en toute impartialité et indépendance, d’assurer sans défaillance les devoirs qu’elle m’impose et de garder le secret des informations et des délibérations ». (Article 3 al.2 de la loi organique régissant la CNDH).
Ce sont là les termes du serment que Messieurs AMAKOUE AHORO ATCHINDE, KOULOUMA Kpatcha et KOKOROKO Dodzi, ont prêté ce matin devant le bureau de l’Assemblée Nationale, sous la présidence de Madame OURO-DJOBO Nassara, épouse BANG’N. 2ème Vice-présidente.
Plusieurs personnalités ont pris part à cette cérémonie dont le Président de la CNDH, Monsieur Koffi KOUNTE, le représentant de la Haut Commissaire des Nations Unies aux Droits de l’Homme, Bureau du Togo, Monsieur MUSA GASSAMA, les membres et le personnel de la Commission ainsi que certains responsables d’ONG de défense des droits de l’Homme.
Recevant le serment des nouveaux membres, la présidente de séance a souligné que cette prestation est une condition très déterminante pour la bonne marche de l’institution qu’est la CNDH.
Première du genre en Afrique selon la Présidente, la création de la CNDH en juin 1987, dénote de la volonté des autorités d’alors à promouvoir, à protéger et à défendre les droits de l’homme dans le pays.
Elle a rappelé les missions de la CNDH qui sont entre autres, la protection et la défense des droits de l’homme sur le territoire de la République Togolaise, la promotion des droits de l’homme par tous les moyens notamment par les séminaires, les colloques et les campagnes de sensibilisation, et la vérification des cas de violation des droits de l’homme.
Renvoyant les élus à l’exercice de leur fonction, la Présidente à conclu que c’est en tenant compte de leurs qualités professionnelles et morales qu’ils ont été élus pour siéger à la CNDH.
Il faut rappeler que c’est le 08 juin dernier, lors de la 9ème séance plénière de l’Assemblée Nationale que les trois nouveaux membres ont été élus pour combler le vide laissé par l’entrée de deux membres de la Commission au gouvernement du Premier Ministre Gilbert Fessoun HOUNGBO et l’élection d’un membre à la Cour Constitutionnelle.
Ainsi, Monsieur AMAKOUE AHORO Atchindé qui a pour corps d’origine les syndicats, remplace à ce titre Monsieur Octave Nicoué K. BROOHM, l’actuel Ministre du Travail, de l’Emploi et de la Sécurité Sociale.
Monsieur KOULOUMA Kpatcha a pour corps d’origine les personnalités indépendantes élues par l’Assemblée Nationale. Il remplace à ce titre Monsieur Oulégoh KEYEWA, l’actuel Ministre de la Communication et de la Culture.
Quant au Professeur KOKOROKO Dodzi, il relève des enseignants de la Faculté de Droit et remplace à ce poste Monsieur Guy NAHM-TCHOUGLI, actuellement membre de la Cour Constitutionnelle.


Innocent POPOLE
 

Commentaires

Degboe-ayih  le 7 avril 2011

le professeur Kokoroko a de gros défis à relever comme le ferais tout grand prof de Droit