Aller au contenu principal Aide Panneau de contrôle

CNDH-Togo.org

Login   A+   A-

Activités «   Activités réalisées sur le plan international «  

Coopération avec le Haut Commissariat des Nations Unies aux Droits de l'Homme

L'une des premières activités menées par le Président du Groupe Africain après son élection à l'issue de la 3ème Conférence des Institutions Nationales Africaines des Droits de l'Homme a été sa participation à la 57ème session de la Commission des Droits de l'Homme de l'ONU où il a pris la parole pour donner les résultats de cette conférence.

Devenu l'interlocuteur principal du Groupe Africain auprès du Haut Commissariat aux Droits de l'Homme, il a eu à coordonner plusieurs activités de ce dernier allant entre autres de la préparation de la préconférence de Johanesburg et de la Conférence Mondiale contre le racisme de Durban aux initiatives des Institutions Nationales Africaines visant la mise en œuvre de la Déclaration et du plan d'action de Durban.

Dans le cadre de la préparation de la journée internationale des droits de l'Homme, le Haut Commissariat des Nations Unies aux Droits de l'Homme a, par l'intermédiaire de la coordination africaine, engagé des consultations pour apprécier les mesures prises par les différentes institutions africaines pour la mise en œuvre de la Déclaration et du programme d'action de Durban.

La Présidence du CACIN assurée par la CNDH du Togo a également pris part aux travaux de la 58ème Session de la Commission des Droits de l’Homme de l’ONU en livrant le 18 avril 2002 un message au nom du Groupe Africain des Institutions Nationales des Droits de l’Homme.

Relevant la situation des droits de l’Homme en Afrique caractérisée par l’instabilité politique, les guerres civiles, les difficultés économiques et qui ont pour conséquences l’oppression, la marginalisation, l’exclusion et la dégradation continue des conditions de vie des populations, les ravages de la pandémie du VIH/SIDA, le Président du Groupe Africain, a invité les Institutions Nationales Africaines à relever ces défis par une promotion et une protection efficiente des droits de l’Homme.

Il a cependant reconnu que les ressources font grandement défaut et lancé un appel aux différents partenaires afin de multiplier les formes de coopération avec les Institutions Nationales Africaines pour faire face aux besoins de l’Afrique en ce XXIème siècle débutant.

Cette intervention fort appréciée, a fait l’objet d’une large diffusion, notamment dans le communiqué de presse du service de l’information de l’Office des Nations Unies à Genève (HR/CN/02/45).

Par ailleurs, dans un cadre strictement bilatéral, la Commission Nationale des Droits de l'Homme du Togo poursuit ses négociations avec le Haut Commissariat des Nations Unies aux Droits de l'Homme pour l'aider à bénéficier d'une assistance technique dont le projet a déjà fait l'objet d'une formulation depuis 1999.