Aller au contenu principal Aide Panneau de contrôle

CNDH-Togo.org

Login   A+   A-

Nouvelles «   Dernières nouvelles «  

Fin à Kpalimé de l’atelier d’échanges de connaissances et d’expériences entre les membres de la CNDH : des axes stratégiques en vue de l’élaboration d’un plan d’action triennal examinés

Démarré depuis le lundi 04 février 2013 à Kpalimé, l’atelier d’échanges de connaissances et d’expériences entre les membres de la Commission Nationale des Droits de l’Homme (CNDH) a pris fin le jeudi 07 février 2013 sur une note d’espoir.

Organisée par la Commission Nationale des Droits de l’Homme (CNDH), avec l’appui financier du bureau du Haut Commissariat des Nations Unies aux Droits de l’Homme au Togo (HCDH-Togo), cette rencontre a permis aux membres de la Commission d’actualiser leurs connaissances sur les droits de l’homme.

Pendant quatre (04) jours d’intenses travaux, sous la direction du Haut Commissariat des Nations Unies aux Droits de l’Homme (HCDH) et d’un Expert venu du Royaume du Maroc, les commissaires de la CNDH ont débattu sur plusieurs thèmes d’importance capitale, entre autres, les concepts des droits de l’homme, les principaux instruments internationaux, les mécanismes de protection des droits de l’homme au triple plan international, africain et national, les INDH et les Principes de Paris, sans oublier les Mécanismes Nationaux de Prévention de la torture (MNP), institués en vertu du protocole facultatif à la convention contre la torture et autres peines ou traitements cruels, inhumains ou dégradants.

Les expériences de la CNDH en matière de promotion et de protection des droits de l’homme, ainsi que la procédure d’instruction des plaintes individuelles ont été également partagées au cours de cette rencontre.

La CNDH et son rôle de Mécanisme de prévention de la Torture n’a pas moins retenu l’attention des commissaires, ce qui les a amenés à analyser les implications éventuelles, les opportunités, les difficultés et les défis que la Commission devra relever si elle doit vraiment abriter ce mécanisme. Dans ce sens, les améliorations à apporter à la loi organique de la CNDH pour permettre à l’institution d’abriter le MNP ont été examinées, ainsi que les axes stratégiques en vue de l’élaboration d’un plan d’action triennal de la Commission.

Désormais plus outillés que jamais, les membres de la CNDH à qui des attestations de participation ont été remis à l’issue de la rencontre, se mettront pleinement au service des concitoyens afin de relever les multiples défis des droits de l’homme auxquels le pays se trouve confronté. Il reste désormais au gouvernement de mettre à la disposition de la Commission des moyens matériels et financiers suffisants pour lui permettre de remplir convenablement sa mission. Car, avec le mécanisme National de Prévention de la torture logé à la CNDH, c’est un véritable travail de terrain qui attend la Commission.
Clôturant les travaux, le Président de la CNDH a exprimé sa profonde gratitude à Madame la Représentante Résidente du Haut Commissariat des Nations Unies aux Droits de l’Homme, Bureau du Togo pour sa constante sollicitude et surtout pour l’appui multiforme que son organisation ne cesse d’apporter à la Commission.

Il y a lieu de rappeler que la CNDH, créée le 9 juin 1987, a pour mission de promouvoir et de protéger les droits de l’Homme et de vérifier les cas de violation des droits de la personne humaine sur toute l’étendue du territoire national.

                                                                Innocent POPOLE/CNDH-TOGO

 



attestation-.jpg