Aller au contenu principal Aide Panneau de contrôle

CNDH-Togo.org

Login   A+   A-

Nouvelles «   Dernières nouvelles «  

Droits de l’homme : les membres de la CNDH du Togo en atelier de renforcement des capacités à Kpalimé

Ouverture ce matin à Kpalimé d’un atelier d’échanges de connaissances et d’expériences entre les membres de la Commission Nationale des Droits de l’Homme (CNDH) du Togo. La rencontre qui a eu pour cadre l’hôtel DJIM de Kpalimé, a été présidée par la Ministre des Droits de l’Homme, de la Consolidation de la Démocratie et de la Formation Civique, Madame Léonardina Rita Doris WILSON de SOUZA, en présence de la Représentante Résidente du Haut Commissariat des Nations Unies aux Droits de l’Homme (HCDH), Bureau du Togo, Madame IGE Olatokunbo.

Cet atelier de renforcement des capacités des membres de la CNDH vise non seulement à faciliter un échange entre les membres sur les rôles, responsabilités et fonctionnement des Institutions Nationales des Droits de l’Homme (INDH), à renforcer les connaissances des participants sur les systèmes de protection des droits de l’homme et les mécanismes nationaux de prévention de la torture, mais aussi à favoriser des échanges sur les axes prioritaires de la Commission afin d’aboutir à une vision commune des priorités, et faciliter ainsi l’élaboration du plan d’action de la CNDH.
Pour le Président de la CNDH, Monsieur Alilou sam-Dja CISSE, la rencontre intervient dans un contexte difficile, marqué par de nouveaux défis à relever, notamment les élections législatives et locales qui pointent à l’horizon, l’examen du dossier de réaccréditation de la CNDH dans le courant de cette année, et surtout la volonté clairement exprimée du gouvernement de confier à la Commission le Mécanisme National de Prévention de la torture (MNP). A cela a-t-il dit, s’ajoutent plusieurs autres défis internes à la Commission et qui sont d’ordre structurel, institutionnel et opérationnel, d’où l’importance de cette rencontre.
Dressant un bref bilan des actions de la CNDH, la Représentante Résidente du HCDH, Madame Olatokonbo IGE a noté au crédit de la Commission, des initiatives positives telles que le rôle consultatif lors de la rédaction de la loi sur les manifestations pacifiques publiques, la participation de la CNDH dans la préparation de l’Examen Périodique Universel (EPU) du Togo, la réalisation dans la transparence d’une enquête sur les allégations de torture, etc. Mais, a-t-elle souligné, l’institution fait face à de réels problèmes qui nécessitent des réflexions approfondies et des solutions appropriées. C’est pourquoi elle a plaidé pour que le gouvernement donne des moyens financiers conséquents à la CNDH pour lui permettre d’accomplir sa mission avec plus d’efficacité, de crédibilité et d’indépendance.
Le Représentant du garde des Sceaux, Ministre de la Justice chargé des relations avec les institutions de la république est, pour sa part, convaincu que la réalisation des droits de l’homme est une affaire de tous. Le Procureur de la République près le tribunal de Kpalimé, Monsieur TOITRE Labékoi a réitéré l’engagement du Togo dans l’édification de l’Etat de droit, respectueux des valeurs démocratiques et des droits de l’homme. Cette marche vers l’ouverture de plus d’espace de liberté, a-t-il dit, s’est concrétisée par la création de diverses institutions garantes des droits de l’homme, de même que le foisonnement d’organisations non gouvernementales et l’intensification du rôle des médias. Elle se poursuit par la mise à exécution du vaste programme de modernisation de l’appareil judiciaire et de la législation civile et pénale.
En ouvrant les travaux, la Ministre des Droits de l’Homme, de la Consolidation de la Démocratie et de la Formation Civique, Madame Léonardina Rita Doris WILSON de SOUZA a rappelé les multiples chantiers entrepris par le gouvernement pour améliorer le cadre normatif, promouvoir la gouvernance démocratique et asseoir une véritable culture d’éducation aux droits de l’homme dans le pays. Elle a rassuré la Commission du soutien du gouvernement puis exprimé sa gratitude au Haut Commissariat des Nations Unies aux Droits de l’homme, Bureau du Togo, pour sa constante sollicitude.
Il est à rappeler que les membres de la CNDH ont pris fonction le 06 novembre 2012 avec la prestation de serment devant le bureau de l’Assemblée Nationale. La rencontre prend fin jeudi prochain.

Innocent POPOLE/CNDH-TOGO
 



photo2.jpg